Articles

5 choses que vous ne devriez pas changer chez votre conjoint

Les relations sérieuses nécessitent des sacrifices, des compromis et de l’humilité. Vivre avec autrui va nécessiter beaucoup de travail et de renoncement. Dès que vous entrez en couple, vous vous engagez à vivre pour l’autre. Il faut se donner entièrement à l’autre et travailler à son épanouissement. Cependant, il y a des choses que vous ne devez pas changer en vous pour le bien de l’autre, nous citerons ici 5 choses que vous devez conserver jalousement. De même que vous conservez ces choses, vous ne devez pas demander à l’autre de les changer chez lui.

1-      Ses besoins émotionnels

Chaque conjoint vient dans le mariage avec des besoins émotionnels. Le conjoint à la responsabilité de satisfaire les besoin émotionnel de l’autre en ce qui le concerne et qui est à son niveau.  Il peut ne pas les connaitre et chercher à satisfaire autre chose que ces attentes là.

N’étouffez pas vos besoins émotionnels, bien au contraire, aidez le conjoint à les connaitre et à les satisfaire. Une méthode consiste à le complimenter chaque fois qu’il vous satisfait émotionnellement. Car réduire constamment ses besoins sans recevoir d’encouragement et la compréhension finit par endommager la relation. Il est donc bien de se sentir satisfait émotionnellement, il est aussi bien de satisfaire l’autre émotionnellement.

Le défi ici est donc de connaitre les besoins émotionnels de son conjoint et apprendre à les satisfaire. Faites ensembles le test du langage d’amour, et parler ce langage pour lui.

 « Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari» Ephésiens 5 :33

2-      Son mode communication

Chacun vient au monde avec son mode de communication, sa personnalité et son tempérament.

Votre conjoint est peut être introverti, ou extraverti. Son mode de communication en dépend. Il a subit une éducation lié à sa culture et l’environnement dans lequel il a grandi. Il ne sera jamais question de changer son mode de communication mais de s’adapter à son mode de communication. Laissez-lui le soin de vouloir changer, ne le faite pas à sa place.

La bonne communication implique également de prendre le temps de se comprendre, d’apprendre à bien discuter, à ne pas se juger, à valoriser l’opinion de chacun, même s’il est diffèrent. Faites surtout attention de ne pas toucher aux blessures du passé.

3-      Sa Foi, ses croyances

Chacun, en grandissant, développe un certain nombre de croyances et de certitude.

S’attaquer aux croyances, c’est s’attaquer à ses fondations. Jacques et Claire Pougol, proposent dans leur livre « Vivre heureux en couple » de pratiquer le triangle de la gestion des conflits de valeur :

·         Tolérance

·         Témoignage

·         Analyse

Il n’est donc pas question, selon eux d’essayer de changer les croyances de l’autre. Mais plutôt, de travailler sur les siennes en suivant les étapes de témoignage, qui consiste à vivre sa foi comme une valeur importante et déterminante.

Le témoin partage sa foi, mais ne l’impose pas à l’autre. Il suggère mais n’insiste pas. C’est plutôt sa vie, ses actes et ses résultats qui doivent s’imposer à l’autre.

La tolérance va aussi permettre d’accepter les croyances de l’autre, même si, selon nous, elles ne sont pas pertinentes ou même hérétiques. Il est important de lui permettre de vivre ses croyances. Qui sait, il peut arriver, même que ses croyances soient pertinentes et fondées sur la vérité. Faisons attention de penser que nous avons trouvé la bonne part. Dans Luc 10 :38-42, on voit bien que Marthe pense voir compris ce qu’il faut, elle s’agite pour offrir un repas au Seigneur Jésus-Christ en se plaignant du fait que sa sœur ne fait rien. Jésus va lui faire comprendre qu’elle s’est trompée, et que par contre, Marie, sa sœur, à compris ce qu’il y a à faire. Beaucoup de conjoint pensent avoir compris, parfois même, avoir tout compris et veulent l’imposer. Si c’est votre cas, abandonnez cette initiative.

L’analyse de ce que chacun pense va permettre l’évolution des deux conjoints.

Rappelons simplement que l’existence de valeurs différentes ne signifie pas qu’il y a une crise dans le couple ou que le couple va mal.

4-      Ses Amitiés

Si vous avez déjà eu un ami, vous allez comprendre de quoi je parle.

Le mariage ne vient pas détruire toutes les amitiés que vous avez eues. Idem pour conjoint. Vous ne devez pas travailler à détruire les amitiés de votre conjoint. Ses amitiés font partir de son univers. Et travestir cet univers, c’est dénaturer votre conjoint. C’est vrai qu’il y a des mauvais amis, mais il est important, non seulement pour une relation saine, mais pour une vie saine, de passer du temps avec d’autres personnes que son conjoint. Nos amis fournissent des perspectives, des conseils, du respect mutuel, de l’amour, de l’orientation spirituelle et de la compagnie.

Nous ne pouvons pas obtenir tout d’une personne, nous ne pouvons pas obtenir tout de de notre conjoint.

Les amis sont ceux qui accourent devant les situations que nous vivons, respectons les amitiés de l’autre, aidons le, s’il  nous le demande à les améliorer simplement, pas plus.

5-      Son Identité

Dans une relation, il n’y a rien de plus frustrant que de découvrir que l’autre vous manipule et essaye de vous transformer à son goût par des procédés qui démontre que vous n’êtes pas comme il aurait souhaité.

Chaque conjoint s’attend à ce que l’autre l’accepte tel qu’il est, le respecte, et surtout l’apprécie.

Le manque de respect, le jugement ou à la manipulation émotionnelle sont des tueurs de la relation conjugale. Chaque conjoint a besoin de faire le sacrifice d’acceptation qui est nécessaire à la dignité de l’autre.

“La relation conjugale devrait vous aider à devenir la meilleure personne que nous pouvez être”. Je ne devrais pas changer l’apparence, la personnalité, les habitudes alimentaires, les opinions de l’autre sans son avis.

Mes désirs sont certainement bien, mais l’autre a droit à un minimum de liberté de choix.

Il faut accepter qu’il soit lui-même et l’aider à être lui-même dans ses goûts.

Il peut, et il est libre de vouloir vous satisfaire en opérant un changement sur lui-même. Cela doit se faire sans contrainte aucune.

Si vous avez compris ces 5 choses, reste à vous de les mettre en pratique pour une meilleure relation conjugale.

 

Roger MFONDI

Related posts

Inside the Museum of the Bible

fabrice123

Se battre pour son mariage

fabrice123

J’AIME ♥ AVOIR RAISON (1)

fabrice123

Laissez un commentaire