Articles

Dire ou ne pas dire ?

Cette question, chaque marié se la pose quand il y a des disputes en couple.

Dire ou ne pas dire ?

Bombarder, accabler son conjoint de mots durs, choquants, venimeux, comme on dit chez nous « le finir une fois »

ou alors

garder son calme et gérer sagement la situation ?

Plus la tension monte, plus la question devient pressante, les mots pour abattre l’autre affluent dans l’esprit, la langue est aiguisés pour y ajouter du venin et rendre la riposte mortelle, le genre de riposte qui fait taire son conjoint une fois pour toute.

 

Dire ou ne pas dire ?

 

  • Dois-je utiliser Une incapacité, un défaut, une faiblesse manifeste de mon conjoint  pour l’assommer ?

 

  • Dois-je profiter de l’occasion pour lui donner son A1, la vérité qui blesse, ce que j’ai toujours eu du mal à supporter, ce qui va lui rappeler qu’il n’est rien ?

 

Non, naturellement non !

 

L’incapacité de mon conjoint est  un indicateur clair qu’il a besoin de moi, même s’il est difficile, méchant, même s’il ne le manifeste pas, même s’il ne le sait pas.

 

En fait, même devant l’hostilité, il ne faut jamais oublier que vous êtes responsable du bonheur de votre conjoint. Dieu vous utilise pour le rendre heureux ! vous êtes auprès de lui pour contribuer à ce bonheur et non pas pour le détruire.

 

Regarder aux intérêts du conjoint avant le sien doit être une devise !

Philippiens 2:4-8 le déclare clairement.

4 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. 5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, 6 lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, 7 mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, 8 il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.”

 

Quand l’apôtre Paul, dans le verset que l’on vient de citer parle des « autres », il faut se souvenir que le premier “autres” est le conjoint. Il est donc question de se dépouiller, s’humilier pour répondre au besoin de son conjoint.

 

Devant la tension qui monte pendant la discussion, la devise doit être « Non à la facilité » !

 

Chaque conjoint a des faiblesses plus ou moins manifestes.  Même parfois des péchés graves qu’il n’arrive pas à quitter, des addictions, des choses pour lesquels il sait qu’il agit mal.

Le conjoint peut avoir des faiblesses qui imposent des ajustements, des renoncements aux intérêts personnels de l’autre.

 

 

Devant cette situation, voici la vraie question à se poser:

Dois-je utiliser ma bouche pour dire à mon conjoint des choses qui fâchent, juste pour satisfaire ma propre colère

Ou bien

Dois-je me taire pour crucifier mon envie de lui faire mal par mes paroles ?

 

Le choix est évident, même si le prix à payer est fort. Celui de choisir de faire ce qui difficile et laisser ce qui est facile. C’est le prix de l’engagement à l’autre !

 

C’est vrai aussi que pendant une dispute de couple, les mots échangés, les attitudes peuvent faire monter la tension.

Mais, c’est bien de retenir qu’un mot mal placé à son conjoint satisfait un moment l’orgueil, mais dans la durée détruit insidieusement la relation

Il y’a des mots qui s’efface difficilement et génèrent des maux qu’on aurait pu éviter. Il faut donc s’exercer a se taire quand ce que l’on est prêt à dire ne construit pas la relation et parler uniquement pour bénir, aider, assister et aimer. Voilà la vrai communication de couple.

 

Parce qu’il y a des mots qui ruinent la vie conjugale, même si au moment où on les prononce, on sent une satisfaction intérieure, un apaisement ponctuel. Cette satisfaction est le signe de la victoire du Diable sur notre maîtrise.

Jacques, 3:6 – La langue aussi est un feu; c`est le monde de l`iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne.

 

Les difficultés conjugales mettent en exergue notre capacité à aimer notre conjoint. C’est un véritable exercice de piété, un apprentissage de la dépendance à Jésus.

Un pasteur disait que chaque fois que tu as envie de lancer une mauvaise parole à ton conjoint, pose toi la question de savoir ce que Jésus aurait fait à ta place à ce moment précis ?

 

C’est ici qu’intervient donc la maturité spirituelle.

Être mature spirituellement, c’est être capable de faire le bon choix dans cette situation difficile et dire Chérie, je suis désolé, je propose qu’on en parle plus tard. Et éviter d’utiliser des expressions comme “tu es tendu, tu délires, tu es trop fâché, etc.“, mais  privilégier la rechercher de l’apaisement, prier dans son cœur pour que Dieu baissent les tensions respectives, etc.

C’est aussi possible que l’autre refuse le report de la discussion, à ce moment-là, il faut accepter de poursuivre la discussion, en disciplinant ses émotions et restant centré sur Jésus. Il faut absolument éviter de céder à la demande des émotions.

 

Pour terminer, que faire si vous avez adressé des paroles venimeuses, blessantes à votre conjoint :

3 étapes principales.

  • Confesses ces mauvaises paroles à Dieu, reconnaitre que l’objectif de ces paroles était méchant et le regretter sincèrement
  • Aller vers son conjoint et lui dire que l’on regrette et renonce à ce qu’on a dit (Faire très attention de choisir le bon moment pour le faire. Il faut prier avant de lui en parler, pour que Dieu le prédispose à l’écoute de votre confession)
  • Se repentir et décider ensemble avec votre conjoint d’un plan d’action réaliste pour combattre ce mauvais comportement dans le futur

 

En conclusion pour ce jour : 

Dieu connaît nos vrais besoins, et même nos émotions, il les connait. Il connait ce que nous ressentons face aux agissements de notre conjoint.

Dieu utilise la douleur résultante, grande ou petite, pour nous enseigner, nous former, nous modeler, et nous briser pour que nous puissions devenir représentant digne de lui dans ce monde.

 

Related posts

God’s Words and Liturgy’s Echo

fabrice123

Quand il n’y a plus de romance dans un couple

fabrice123

Le Banquet des célibataires

Roger MFONDI

Laissez un commentaire

Conférence des couples -  Douala le 27 avril 2019

Mettre en place
un système de communication

****
.....Préinscription ici .....
close-link