Dossiers Tout

Le mariage de consommation

« Donnez, et il vous sera donné… » Luc 6 :38

Je voudrais partager avec vous l’influence que la société a sur le mariage de nos jours.

La consommation, le mariage de consommation. A ne pas confondre avec la Consommation du mariage qui signifie « l’union charnelle des époux après la cérémonie nuptiale »

Nous sommes entrés dans la société de consommation avec tous ses travers.

Le consommateur (clients) est roi. Ce qui compte, c’est sa satisfaction personnelle. Cela a aussi entrainé un individualisme plus prononcé. Chacun essaie d’avoir plus de droit, plus de liberté, plus de jouissances, sans tenir compte de la pression que ces exigences cela exercent sur l’autre.

Le travers le plus important de cette théorie, de cette philosophie, est qu’elle est aussi entrée dans la relation conjugale. Le « JE » a pris le dessus sur le « NOUS ». C’est la satisfaction individuelle du conjoint qui compte.

On s’épanouit d’abord, ensuite, si cela est possible, l’autre va s’épanouir.

C’est un mariage dans lequel le conjoint vient pour recevoir. L’autre est un pourvoyeur multidimensionnel. Il doit pourvoir aux besoins émotionnels, il doit pouvoir aux besoins matériels, il doit pourvoir aux besoins spirituels, …

Il est conjoint et c’est son rôle de travailler pour l’autre, mais jamais l’autre pour lui. Voilà l’essentiel de cette théorie.

L’autre sait surtout recevoir, prendre, consommer et se satisfaire. Le mariage est heureux, selon lui,  parce qu’il est satisfait.

Oui, « prendre » pour lui est une devise, mais « donner » ou « déposer » ne fait pas partir de ses préoccupations. Il ne donne que s’il est obligé et coincé. Il n’y pense même pas.

 Il est là pour recevoir.

Le conjoint n’est considéré comme tel que s’il satisfait aux besoins. Là on dira qu’il a fait du bon travail.

Plusieurs conjoints me posent souvent la  question suivante : Comment savoir que mon conjoint m’aime ?

Et ma réponse est toujours la même : Qu’est-ce que cela change fondamentalement ?

En fait, la vérité est que, ceux qui posent cette question pensent que leur amour doit être activé uniquement s’ils sont certains d’être aimés.

Leur amour est une récompense de l’amour qu’ils reçoivent. Si tu m’aime, je t’aime.

Voilà leur devise !!!

Mais pour les conjoints « consommateurs », contribuer est une faute. Ils savent seulement consommer.

C’est du  LAMBO LA TAMBA (dicton Douala, tribut du Cameroun)

Il s’agit d’un homme insensé qui a égorgé son bœuf et distribue toute la viande à tout venant sans se soucier du lendemain. Chacune en prend comme il veut. C’est du LAMBO LA TAMBA. Le conjoint est considéré comme cet insensé chez qui tout est à prendre, rien à déposer, rien à laisser.

 

Les caractéristiques de ce type de  mariage

Ce type de mariage est identifié par le fait qu’il y a trop de retraits d’un conjoint et jamais des dépôts de sa part. Il prend des engagements provisoires tant que l’autre personne répond à ses besoins. Dès qu’il ne satisfait plus les besoins, les engagements sautent aussi.

 

Certaines déclarations peuvent trahir ce type de conjoint.

  1. Qu’est-ce que tu m’as gardé ?
  2. Tu dois me satisfaire.
  3. Tu dois m’accorder plus de temps, plus d’attentions, etc.
  4. Est-ce que tu m’aime ?
  5. Je n’aime pas ceci ou cela

Toutes ces expressions ne sont pas totalement mauvaises. Mais il faut toujours se demander si l’on sait aussi utiliser des déclarations de type :

  1. Je t’ai gardé une surprise, ce que tu aimes le plus.
  2. Je m’engage à te satisfaire dorénavant.
  3. Mon meilleur temps, c’est pour toi.
  4. Je t’aime plus que tout.
  5. Je le fait pour toi.

 

Dans le mariage de consommation, la relation ressemble à une caisse où l’un des conjoints fait des retraits réguliers sans se préoccuper des dépôts. Les retraits sont de toutes sortes. Des retraits financiers, émotionnels, soutiens, etc.

Ces retraits peuvent être importants en termes d’égoïsme, de négligence, de conflit et d’insensibilité.

Comme ils peuvent être plus petits. Ce sont des petites routines quotidiennes qui tendent à faire de l’autre le pourvoyeur multi dimensionnel. Il doit tout faire pour le consommateur : finance, amour, sexe, courses, etc.

Le conjoint va faire ce qu’il peut pour satisfaire, mais comme c’est un humain, il est forcément limité financièrement et émotionnellement.

L’erreur du conjoint « consommateur » est qu’il oublie que la caisse finit par passer au rouge. Elle finit par se vider. Le conjoint est vidé, sucé jusqu’à la moelle épinière.

Pauvre carapace vidée, sans valeur, laissée à elle-même.

Mais il est bien pour conclure de rappeler que l’amour est un engagement.

C’est aussi un engagement dans lequel la relation est plus importante que les besoins.

Au lieu de demander « Qu’est-ce qui est bon pour moi ?»,

demandez d’abord « Qu’est ce qui bon pour mon conjoint ? ».

Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.”

Philippiens 2:4

 

 

Rappel à chaque conjoint :

22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24 Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ephésiens 5 :21-31

 

ES-TU UN CONJOINT CONSOMMATEUR ?

GOD BLESS

Related posts

Comment découvrir ce que les enfants sont capables de faire à l’insu des parents ?

Roger MFONDI

Things Are Always Falling Apart

fabrice123

Life Of Faith – Prayer in a Busy Life

fabrice123

Laissez un commentaire

× Comment puis-je vous aider ?